Comment choisir un coussin de méditation ?

Comment choisir un coussin de méditation ?

Mêlant postures physiques, respirations et temps de méditation, le yoga permet de reconnecter son corps avec son esprit. Mais pour réussir à lâcher totalement prise et profiter pleinement de ce moment privilégié de présence à soi, rien ne vaut le zafu ! Ce coussin moelleux aide en effet à garder une parfaite stabilité durant les āsanas, mais aussi à développer l’énergie vitale et spirituelle lors des prāṇāyāmas. Loin de n’être réservé qu’à la pratique méditative, il accompagne ainsi le yogi vers un état de relaxation profonde. Encore faut-il choisir un modèle adapté à vos besoins !

Déterminer les bonnes dimensions

Pour offrir un soutien adéquat à votre corps et améliorer votre niveau de confort, il est indispensable de prendre en compte la hauteur du coussin. Gardez en tête qu’une hauteur d’assise de 12 cm convient à la plupart des personnes de taille moyenne et relativement souples. Plus le coussin est haut, plus il sera facile de s’assoir en tailleur et de se sentir à l’aise. Ainsi, en-dessous de 12 cm d’épaisseur, le zafu est réservé aux individus les plus souples et aux enfants. À l’inverse, ceux dont la souplesse est limitée ou souffrant de problèmes articulaires opteront plutôt pour un coussin de méditation épais. Il en est de même si vous faites plus d’1m60, les modèles supérieurs à 16 cm de haut se destinant aux moins souples et aux plus grands d’entre vous. N’oubliez pas la largeur du zafu, qui dépend de votre anatomie. Si vous êtes mince, misez sur un modèle peu large et inversement dans le cas où vous êtes corpulent.

Une forme adaptée à votre pratique

Le zafu permet de rester assis sereinement pendant les pratiques méditatives, mais aussi de réaliser les postures dynamiques en toute sécurité. Avec une circonférence plus large au centre que l’assise, le coussin rond traditionnel est parfait pour les débutants. Il procure un maximum de stabilité et dégage le ventre pour favoriser la respiration abdominale. Le coussin rond droit est également apprécié des novices : ses bords droits libèrent de l’espace pour les pieds afin de se mettre en tailleur ou en lotus en toute aisance. Les coussins demi-lune et croissant facilitent la posture assise : les coins carrés du premier soutiennent les cuisses, tandis que le second est biseauté pour poser les genoux au sol. Les amateurs de méditation en pleine nature privilégient le coussin brique, peu volumineux et qui se prête à toutes les postures. Alors que le bolster ou coussin polochon est indiqué pour les étirements, l’assise large et haute du pouf de méditation propose un support stable pour méditer et faire des exercices de yoga simples sans risques, quelle que soit la corpulence.

Un rembourrage de qualité

La garniture du zafu peut se composer de kapok, une fibre végétale duveteuse obtenue avec les cosses d’un arbre tropical. Léger, moelleux et hypoallergénique, il réduit la pression sur le squelette et ne s’affaisse pas, même après des années d’utilisation. Un coussin de méditation en kapok est fait pour vous si vous êtes souple. Sinon, tournez-vous vers les écales de sarrasin, plus fermes et stables, non allergènes et qui ont la particularité de ne pas retenir la chaleur. La balle d’épeautre représente une solution intermédiaire, plus compacte que le kapok et plus douillette que le sarrasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *