Un mois de congé parental payé pour le second parent : 105 entreprises françaises s’engagent

Un mois de congé parental payé pour le second parent : 105 entreprises françaises s’engagent

Le Parental Act est une charte qui propose un mois de congé, entièrement rémunéré, au deuxième parent à la naissance d’un enfant. 105 entreprises en France viennent de le signer, et ce ne serait là que le début d’un mouvement visant l’égalité homme-femme en la matière.

L’égalité du congé parental en temps et salaire

Être parent représente une des étapes les plus importantes dans la vie d’un couple. Accompagner son enfant lors du premier mois n’est pourtant pas accessible aux deux parents aujourd’hui, de manière égalitaire. Et pourtant, dans les premiers jours, ils doivent s’occuper de nombreuses tâches dont celle de déclarer la naissance de l’enfant dans les cinq jours après sa naissance. Omettre ou oublier de s’en occuper pourrait d’ailleurs créer de graves problèmes le jour où ils auront besoin d’un acte de naissance pour l’enfant.

Alors que le gouvernement travaille sur le sujet de l’égalité du congé parental depuis les années 2000, sans trouver de solution finale, il n’aura fallu que trois semaines à Céline Lazorthes, fondatrice et dirigeante de Leetchi, Thibault Lanthier de Mon Docteur et Isabelle Rabier de Jolimoi pour rallier 105 entrepreneurs à leur cause. La charte qu’ils ont signée les engage à élargir le droit au congé payé, dédié au second parent à la naissance d’un enfant.

Le Parental Act offre ainsi la possibilité au deuxième parent de prendre un mois de congé contre seulement 11 jours présentement. Autre différence majeure, le salarié conservera sa rémunération au cours de cette période, alors que la situation actuelle ne prévoit qu’une simple compensation de la sécurité sociale. Tout pour s’assurer que les parents puissent bien profiter de l’arrivée de leur enfant.

Et ce n’est qu’un début !

L’objectif des dirigeants des 105 entreprises n’est pas de créer un simple coup de communication, mais bien de s’assurer que la mesure perdure dans le temps. Il s’agit de créer une nouvelle culture d’entreprise, misant sur l’égalité entre les sexes, et accordant plus de temps et d’importance à la famille. Il n’est donc pas surprenant de voir les nouvelles entreprises telles que BlaBlaCar, Alan, Talentsoft, Qonto, Happytal, Agricool se joindre à ce mouvement, eux qui sont déjà des moteurs de changement dans la société.

Ce qui ne veut pas dire que les grands groupes ne prendront pas part à ce mouvement. S’ils n’en font pas partie pour l’instant, selon Thibault Lanthier, ce n’est dû qu’à une question de temps. Le processus de décision pour ces entreprises est beaucoup plus long et les trois dirigeants du mouvement désiraient agir rapidement. L’intérêt est cependant là, et on devrait voir plusieurs d’entre eux signer la charte prochainement . Bien plus qu’un simple acte de naissance, cette charte est là pour durer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *