La Zone d’Activité « Les croisettes »

En 1990, la commune d’HUCHENNEVILLE puis, après le remembrement dû à l’autoroute A28, la commune de BEHEN, toutes deux sensibles au développement économique de leur territoire acquièrent chacunes 4 ha de terrains à proximité immédiate du diffuseur dit des « Monts de Caubert ».

En 1995, la Communauté de Communes complète par 3 ha la surface ainsi réservée à la création d’une zone d’activités et entreprend les démarches pour la viabilisation d’une première tranche de 5 ha. Un soin tout particulier est apporté à l’intégration paysagère afin de concilier une identité rurale marquée et une image globale attractive.

Ainsi, les abords de la zone ne sont fauchés qu’à l’été afin de préserver les nichées de petit gibier.DSCF0198

Le découpage des parcelles n’est volontairement pas figé pour laisser une grande souplesse aux acquéreurs potentiels.

S’installent ainsi successivement, en 1999, la société R.M.O. Puis en 2000, la SCI C.D.C.

Si la desserte routière a été conçue de façon à supporter la fréquentation des poids-lourds, en accord avec les entreprises, elle accueille également régulièrement des prétendants au permis moto.

Les parcelles non occupées sont louées à différents exploitants agricoles.

2002-2003 : sortent de terre les locaux de l’entreprise T.M.C.S, puis ceux de la société DELI-CHICONS.

Le 28 juin 2003, MM. Patrice HEBERT, Denis DUMONT, Paul DERUME et Dany DELIGNIERES, respectivement gérants des sociétés R.M.O., C.D.C., T.M.C.S. et DELI-CHICONS, ont ouvert les portes de leur locaux afin de présenter leur savoir-faire à leurs nombreux visiteurs.

Si de nombreuses demandes d’information sont enregistrées pour l’acquisition de parcelles, ce n’est qu’au cours de 2007 que les derniers terrains de la première tranche sont cédés à la société J.H.B.

CCVV PdT A4-Model

VaBehenHuchSoucieux de créer des emplois en accueillant de nouvelles entreprises, nous avons entrepris l’extension de la ZAC des Croisettes le long de l’A28 à Huchenneville/Béhen.

Cette extension sur une superficie de 5 ha a débuté mi-juin 2009 et elle a pour objet de créer une voie d’accès et la mise en place des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone.

Quatre parcelles sont mises à la vente, l’une d’elles d’une superficie de 3 000 m² a déjà été réservée pour un projet sur lequel nous reviendrons dans une prochaine édition.

Au-delà de l’emploi et de l’activité économique, nous pensons également aux ressources fiscales liées à la taxe professionnelle qui sont trop peu importantes sur notre territoire.

Même si une réforme de cette taxe est en cours de réflexion, il est de notre responsabilité d’élus de créer les conditions pour accueillir sur la ZAC des Croisettes de nouvelles entreprises.

La crise économique actuelle ralentit bien entendu les projets des entrepreneurs mais une zone d’activités économique se pense à 10 ou 15 ans et il est nécessaire d’anticiper le rebond économique que nous attendons tous avec impatience.